Photogénérateurs

 

LE PHOTOGENERATEUR DE BASE

 

  • L’effet photovoltaïque apparaît quand un semi-conducteur absorbe des photons, émis par la lumière, et permet la production d’une tension électrique.

 

  • Phénomène découvert en 1887 par le physicien allemand Hertz mais expliqué intégralement par Einstein en 1921.

  

Pourquoi des semi-conducteurs ?

Quand la lumière pénètre dans un semi-conducteur, ses photons apportent une énergie permettant aux électrons de se libérer et de se déplacer dans la matière, il y a donc courant électrique sous exposition de la lumière.

Quel semi-conducteur ?

Le silicium (Si), présent dans le sable.

  • Photogénérateur = tranche de silicium entre deux électrodes métalliques pour collecter le courant.

Mais nécessité d’une « force » pour attirer les électrons vers les électrodes  « dopage » des parties-avant et arrière de la tranche de silicium.

 

CHOISIR DES PHOTOGENERATEURS

La puissance :

- indiquée en Wc (Watts-crête).

- Unité correspondant à la production maximale avec un ensoleillement standard de 1000 W/m2 par une température de 25°C.

Le rendement :

- correspond au pourcentage d’énergie qu’est capable de restituer le panneau par rapport à celle qu’il a reçu du soleil.

- Actuellement les rendements disponibles sur le marché oscillent entre 5 et 22 %.

La durée de vie :

- comprise entre 20 et 30 ans.

- Mention « Garantie de puissance » : indique la perte en pourcentage par rapport à la puissance nominale sur une période de 10 ou 20 ans.

 

LES DIFFERENTS TYPES DE PHOTOGENERATEURS

 

  • LES MONOCRISTALLINS :

- Formés d’un seul cristal ordonné.

- Couverts d’une couche anti-reflet en face avant (- de 5 % de pertes par réflexion).

- Reconnaissables à leur couleur bleue uniforme.

- Rendement de l’ordre de 15 %.

- Puissance : 5 à 150 Wc.

- Prix d’achat élevé, faible production sous éclairement réduit.

  • LES POLICRISTALLINS :

- Constitués de cristaux de 1 mm à 2 cm, appelés « grains ».

- Reconnaissables aux formes de cristaux visibles en surface.

- Rendement de l’ordre de 13 %.

- Puissance : 5 à 150 Wc.

- Moins chers que les monocristallins.

- Faible production sous éclairement réduit.

  • LES AMORPHES:

- Reconnaissables à leur couleur grise très foncée.

- Cellules fabriquées à partir de silicium non cristallisé déposé sur une feuille de verre, de métal ou de plastique.

- Possèdent un coefficient d’absorption mille fois supérieur à celui des cristallins.

- Rendement compris entre 5 et 10 %.

- Puissance : 0,5 à 60 Wc.

- Moins chers à l’achat que les cristallins.

- Production plus écologique car nécessitant moins d’énergie;

- Leurs performances chutent plus vite que celles des cristallins au cours du temps

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. Claude 17/10/2013

Bonjour,

j'aimerai avoir votre avis. J'ai été démarché par une entreprise pour installer des panneaux photogénérateurs afin de limiter ma consommation électrique. D’octobre 2012 à octobre 2013 j'ai consommé plus de 16000 kw et l'année d'avant plus de 17000, mais j'ai une pompe à chaleur sur du triphasé de 23 kw. Je me demande si cela vaut le coup de faire une telle installation qui me coûterait 30000 € puisque ma puissance sur crête est de 4,5 kw. Cela suppose de réduire ma note d’électricité de 1500 € pour avoir amorti mon investissement en 20 ans ! Par avance merci pour votre aide et vos éclaicissements.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site